La vie est trop courte, viens t'éclater. Que ce soit avec des bolides de course ou avec des canons!
 
AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raynor Crayne
Admin
avatar

Messages : 4402
Points de Rp : 132
Date d'inscription : 12/08/2009
Age : 27

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Non
Notoriété:
9/100  (9/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Contexte   Ven 21 Aoû - 14:25



ZERO LIMIT
http://zerolimit.forumactif.com

MIAMI
03.00 P.M, 19 Aout 2010

Je suis debout, j’arrive pas à fermer l’œil. J’ai ma bouteille de Jack Daniels à la main, mon meilleur ami. Une fille nue se trouve dans le lit. Je ne me souviens même pas d’elle. Parfois c’est comme ça la nuit. Il fait si lourd, la chaleur monte au cerveau. Pas toujours celui du haut. Parfois t’essaie de démêler le vrai du faux, de mettre en lumière tes démons qui veulent rester dans le noir. Je pense à ma caisse, aux changements que je veux faire dessus, aux systèmes de nytro que je compte bien embarquer la prochaine fois.

Il est tard le soir, ou tôt le matin. Je sais plus très bien. Ce que je sais, c’est que j’ai encore passé une soirée à m’éclater. Bienvenue à Miami. Palmiers, voitures de rêves, campus réputé, filles en bikinis toute la journée, plages sablonneuses et immaculées. La destination est digne d’une carte postale. Mais les cartes postales n’ont pas qu’un coté face pile, elles ont aussi un coté face. Tu sais, celui avec quelques mots écrits à la va vite et que tu prends jamais vraiment le temps de lire.

Miami dans l’Etat de Floride, c’est miam, l’ami. Certains disent que c’est la ville du vice, moi j’aime à penser que c’est la ville de tous les vices. Tout le monde doit bien choisir son poison non ? Un homme peut pas vivre dans le regret. Mais avoir des remords, oui. Ca veut dire que t’as vécu ta vie. Que t’as fait des choix et que t’as avancé. Tu veux que je te présente la ville ? Okay. A Miami t’as toutes les diasporas du monde. Que ce soit les asiatiques, les latinos, ou les black. Y’a du communautarisme c’est sûr, mais crois moi, il suffit que l’alcool coule à flot, et que t’ait une belle gueule, et tu peux draguer n’importe qui. Homme, femme, travlo, c’que tu veux.

Bien sûr, c’est la nuit que la ville se réveille. Tout y est alors plus intense. Et plus dangereux aussi. Les filles abandonnent leur bonnes manières et deviennent des panthères, les mecs …ben ils restent des mecs ! Mais leurs mauvais cotés empirent, à mesure que l’alcool s’infiltre dans leurs veines. Les fins de mois difficiles poussent au vice. Y’a pas beaucoup d’alternatives quand on vit au soleil sans un rond. Et puis il y aura toujours l’envie de gagner bien plus que ce qu’on a en poche. Soit tu entres dans un gang, soit tu fais des courses illégales, soit tu fais les deux à la fois. Roi une nuit, mendiant le lendemain, tu ne penses qu’à te refaire. Ici, pas de discrimination de race ou de sexe. Tout le monde a un vice, tout le monde cherche la même chose, vivre sa vie à fond.

Chacun son poison oui, et moi j’en ai pleins. Mais la vitesse j’aime ça, et on est nombreux à ce jeu. Voiture, moto, kart et tout ce que tu veux. Alors les potes mettent des faux panneaux de travaux, bloquant la circulation le temps d’une course. Les amis qui scannent les fréquences de la police pour savoir si la voie est libre. Les baffles qui crachent toute sorte de musique, du merengue au rap. Les filles en short si court que tu vois leurs fesses, les mecs qui exposent leurs tatouages et leurs muscles. Et le départ qui est lancé par une pin up qui abaisse ses bras pour lancer le rodéo. Ces filles qui te promettent tout si tu gagnes, et rien si tu perds. Mais au final, tu ne cours que pour toi. Pour te sentir un gagnant le temps d’une nuit, pour te sentir exister.

J’te dis pas que tout est rose ici. Les flics se sont mis au niveau des gangsters et des pilotes de rodéos sauvages. Ils ont fait changer leurs bagnoles pour des vrais bolides de courses et ont fait passer à leurs meilleurs agents des cours de pilotage sportif. Y’en a même qui essaient d’infiltrés les gangs. J’m'en plains pas, ça ajoute du piment aux choses. Que tu sois un hors la loi, un pilote, un simple habitant ou un flic, oublie jamais une chose: Il n’y a qu’à ta mort que tu devras te reposer.

Depuis l'élection du nouveau Maire, l'ancien chef de la police, un incapable notoire, a été remplacé par Lea Abruzzi. J'me la ferais bien celle là. Mais je sais qu'elle est douée dans son travail. J'ai vu récemment de nombreux pilotes réputés, perdre leur véhicule ou perdre leur permis à cause d'elle. Elle a aussi fait tomber quelques gangs de petite envergure, mais ne cesse d'en faire tomber des plus grands. Le maire et elle forment une bonne équipe, et on doit se méfier. Toute la ville est derrière eux en plus et leur slogan du "toujours plus répressif et zero tolérance". Ça tombe bien parce que moi mon slogan et celui de pas mal d'autre, c'est zero limit. Va falloir jouer serré.

T’es encore chez toi là? Mais qu’est ce qui te retient de venir ici ? Ton boulot qui te fait agir en automate ? Ta femme avec qui tu ne fais plus l’amour depuis que tu as passé le cinquième anniversaire de votre mariage ? La petite serveuse au restaurant où tu vas chaque jour et avec laquelle t’auras jamais aucune chance car elle préfère les bad boys aux costumes bons marchés ? Allez, fais ta valise et à Miami.

Depuis peu, un groupe de femme a monté un gang et fait parler d'elles. Elles sont peu nombreuses, alors elles arrivent à mener des actions de type guérilla. Pourtant elle ne semble pas vouloir nous concurrencer direct, les Riots et mes Poisons. Peut-être qu'elles attendent le bon moment pour ça. Personne ne sait qui elles sont, mais ce que je sais moi, c'est que je laisserais personne me marcher sur les pieds.


©Toute reproduction totale ou partielle de ce contexte est interdite
• • version courte • •

Deux gangs règnent sur la ville, les Poisons et les Riots. Ils sont rivaux et ne peuvent pas se supporter. Jusqu'à présent, les gangs et les pilotes de rodéos en ville avaient une grande impunité. Mais depuis qu'un nouveau maire est arrivé en ville, David Ganz, tout à changé. Ce dernier opta pour une politique de répression massive et de justice agressive. Pour cela, il vira l'ancien chef de la police, pour le remplacer par une femme ambitieuse et efficace, Lea Abruzzi. Depuis lors, la criminalité et les courses de rodéos chutent de plus en plus. Cela suffira t-il pour faire tomber les Riots et les Poisons? A empêcher les pilotes de courir? Entretemps, tout le monde profite du soleil et surtout du sexe..


©Toute reproduction totale ou partielle de ce contexte est interdite
Revenir en haut Aller en bas
http://zerolimit.forumactif.com
 

Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zero Limit :: La paperasse :: Contexte et règlement-