La vie est trop courte, viens t'éclater. Que ce soit avec des bolides de course ou avec des canons!
 
AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 One Black panther in Miami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazz Shakur

avatar

Messages : 93
Points de Rp : 13
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 35
Localisation : Dans une banque .....

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
1/100  (1/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: One Black panther in Miami    Ven 30 Déc - 19:05

Identité de votre personnage



Jazz Shakur

Date de Naissance :23 juin 1982 a Brooklyn
Nationalité :Afro Américaine
Surnom(s) : JZ (pronnocné Djizé)
Lieu de résidence : Luxuous district
Situation familiale : Fait partie du Gang des Black Panters . Sa tante n'est autre qu' Afeni Shakur ,membre du celebre blacks panther 21.
Profession: Aucune
Groupe souhaité : Habitant
Crimes, délits : Association de malfaiteurs, meurtres , vols à mains armées ......



Histoire de votre personnage



    Votre caractère:

    Je ne suis pas née telle que suis à présent. Mon caractère s'est forgé avec les temps comme tout le monde mais aussi par une certaine façon de vivre et de voir les choses. Je suis issus de Brooklyn où ma mère Nessy Crolles m'a mise au monde, un père distant j'avais pu de contact avec lui vu l'état actuel des choses .
    Petite, j'étais comme toutes les gamines de mon âge, souriante et agréable ayant un sens aigu de l'amitié qui m'est d'ailleurs rester jusqu'à présent . En grandissant mes fréquentations et le quartier on fait de moi celle que je suis devenue aujourd'hui. Brooklyn m'a formé au danger de la rue et aux rixes . Je n'ai pu avoir le choix à partir de l'instant où j'avais mis les pieds dans ce qui serait ma vie future. Ayant pris l'engagement de me donner corps et âme à ce que je croyais juste.

    Femmes rebelle et militante depuis l'âge de quinze ans je me suis forgé une carapace ou je cache toutes émotions ne laissant entrevoir que ce que je souhaite. J'ai appris à contrôler mes états d'âme pour survivre dans un milieu qui ne laisse aucun choix à la rédemption et à la sensibilité. Vous comprendrez pourquoi dans la suite de ce récit.
    Marginal oui je le suis, mes règles je les dicte à ma manière n'ayant confiance qu'en très peut de personne si ce n'est pas du tout hormis mon clan. Je possède pourtant un fond généreux et sociable mais ne me montre jamais sous ses aspects, évitant de crée des liens avec les gens . Cela ne servirait qu'à empirer les situations si dangeureuses sois-t-elles.
    On m'a aussi toujours appris à fermer ma gueule et j'ai rarement ouvert la bouche pour dire des conneries, quand je parle il faut que ce soit du concret et que sa rime a quelque chose . C'est d'ailleurs pour ça que je suis quelqu'un de discret et attentive a chaque instant, je ne cherche jamais à rentrer en conflit si ce n'est pour me protéger ou protéger les miens. La vie en a voulu ainsi et je suis la destinée qui m'a été offerte .
    J'ai au contraire un grand sens de l'humour qui me permet de pouvoir m' évader quand j'en ressens le besoin, vivant continuellement sous le stress de me faire prendre ou pire... la plupart de mon temps je joue à cache avec les autres ne voulant que l'on me trouve que quand je le souhaite, c'est une question de survie pas un jeu, sa je vous l'assure.


    La timidité n'a aucun sens à mes yeux je n'ai d'ailleurs jamais ressenti ce genre d'émotion. Ayant une grande confiance en moi je ne me laisse berner par personne mais au contraire le vice fait de moi une femme plus ou moins dangereuse selon ce qui rentre en jeu. J'ai du style et un caractère presque masculin qui me lie plus à un garçon manquer en temps naturel. Le femme fatale peut se révéler mais jamais pour rien . J'ai toujours une idée qui me trotte dans la tête et réfléchi sans cesse à tout et n'importe quoi. Solitaire par moment, j'aime m'évader dans des endroit tranquille loin du bruit et du fracas.
    Bonne vivante, je profite toujours de l'instant présent sans me soucier du lendemain et j'aime être entouré malgré ma méfiance mais les personnes qui me côtoient ne savent pas grand-chose me concernant hormis les miens, je garde une grande part de ma vie secrète si ce n'est que pour ne pas avoir à me justifier et justifier mes actes.

    Je reste toujours sur mes positions et quand j'ai décider d'accomplir quelques chose je me donne tout les moyens necessaire d'y parvenir quoi qu'il en coûte.




    Style vestimentaire::

    Le style est pour moi un subterfuge, une façon de camoufler ce que l'on est réellement. j'y prête une attention particulière dans chaque cas de figure. Mais ceci reste abstrait. Un pantalon, une barrette, un jean ou un Moncler peu de suite vous trahir et vous emprisonnez dans un état d'esprits qui n'est pas le vôtre ou tout simplement pour faire ressortir une partie de vous et camoufler ce que vous ne souhaitez pas faire paraître. Dans le monde actuel, il faut être conscient de tout, n'avez-vous jamais entendu les gens dire des insanités sur une fille qui a une jupe trop courte ou un mec portant des locks. Il y a des appriories partout et les gens se sont forgé dessus pour définir à quel groupe on faisait référence et s'en soustraire . Mais parfois ce n'est juste q' une façade pour effrayer, être tout simplement soit même ou appartenir à un groupe ou alors passer pour Mr et Mme tout le monde, ce qui est parfois bien différent de notre réalité. Alors oui moi je suis en baggy et en jogging, bien trop large, bien trop grand et surtout reflétant une seule partie de ma personnalité. Je me cache derrière mes fringues pour rentrer dans le moov et faire ressortir une seule émotion celle de la rage . Je suis tranquille comme ça et je ne m'en plein pas . Une dégaine assortie n'a ma personnalité première celle que tout le monde remarque et que je veux garder intact. Je me protège de beaucoup de choses ainsi et cela peut paraître stupide mais sa marche . L'humain a été crée comme ça et sa m'arrange bien de les voir pensé ainsi même si je suis en opposé avec eux et leurs façons de penser . Chacun et libre de choisir et je l'ai fait pour de bonnes raisons . Je suis pourtant une femme assé belle et avec un corps plutôt bien fait mais personne n'a besoin de savoir comment je suis au fond et une seule chose compte malgré tout. Mon caractère colle à mes baskets et ne fait qu'un..

    Ce style de mec de banlieue, de rapeur de West Coast je le travaille pour survivre dans ce monde de brute et de connard profond . Je reste pourtant féminine sur beaucoup de point ce qui rend le style parfois sexy aux yeux de certains . Ce n'est pas parce que je ne m'habille pas comme les filles des clip vidéo de Snoop Dog ou les filles sexy de Miami que je ne prends pas soin de moi bien au contraire, mais j'ai de la discrétion et passé dans le milieu comme un inconnu ne m'aide que trop . Rarement je sors les talons et le jean slim, il faut vraiment une occasion bien particulière pour çà et ce n'est pas pour me déplaire mais la facilité reste pour moi un simple besoin . Mais ne jamais juger quelqu'un sur son apparence, cela peut vous induire en erreur j'en suis la preuve concrète mais sa on ne le dis trop peut.


    Style de véhicule:
    Une Audi Q7

    Spoiler:
     


    Orientation Sexuelle:

    Hétéro

    Un signe particulier:

    Plusieurs tatouages sur les bras et dans le dos donc le nom des Black Panters inscrit sur le coté des côtes.

    Histoire Des blacks Panthers :


    Tout à commencer en 1966, moi je n'étais pas encore dans les pensées de qui que ce soit mais je dois vous faire passer par là pour que vous compreniez ce qui me rattache à tout ça.
    Les blacks panthers sont nées en Californie par deux militants de la cause noirs, Bobby Seale et Huey P. Newton . Leurs buts, mettre à égalité les blancs et les noirs. Et revendiquer toutes la maltraitance que les capitalistes leur faisaient subir.
    Le mouvement connu une alors une montée fracassante en très peut de temps et s'instaura partout jusque dans la politique; le groupe incluait énormément de personnes de tout milieu qui soutenait la cause de partout. Le but premier avait été de créer un programme qui fut par le futur agis de manière beaucoup plus violente par la tournure qu'avait prise les choses .
    Voici une idée précise du début du mouvement et ce dont les black Panthesr souhaitaient à l'époque revendiquée.


    Citation:

      1. Nous voulons la liberté. Nous voulons les pleins pouvoirs, définir le destin de notre peuple noir. Nous pensons que nous, noirs, ne seront pas libres avant de pouvoir définir nous-mêmes notre destin.

      2. Nous voulons le plein-emploi pour notre peuple. Nous pensons que le gouvernement des Etats-Unis est responsable et doit faire en sorte que chacun ait un travail ou un revenu assuré. Nous pensons que, si les hommes d’affaire blancs américains ne nous donnent pas le plein-emploi, alors les moyens de production doivent être pris aux hommes d’affaire et donné au peuple, afin que tous les membres du peuple puissent être organisé et employé et atteindre un haut niveau de vie.

      3. Nous voulons que notre peuple noir ne soit pas plus longtemps volé [par l’homme blanc] [par les capitalistes]. Nous pensons que ce gouvernement raciste nous a volés, et nous exigeons maintenant la dette en souffrance de " quarante hectares et deux mulets ". Quarante hectares et deux mulets nous ont été promis il y a cent ans comme réparation pour le travail d’esclave et le génocide.

      Nous prenons aussi comme contrepartie l’argent que nous distribuerons dans nos nombreux quartiers. Les Allemands aident maintenant les Juifs en Israël à cause du génocide à l’encontre du peuple juif . Les Allemands ont tué six millions de Juifs. Les racistes américains ont participé au meurtre de plus de cinquante millions de noirs, nous considérons donc notre revendication comme modeste.

      4. Nous voulons des logements décents, dignes. Nous pensons que les propriétaires blancs ne donnent pas à notre peuple noir des logements décents, alors les maisons et le pays devraient être transformés en propriété sociale, afin que notre peuple puisse construire pour ses gens et fournir des logements décents avec l’aide du gouvernement .

      5. Nous voulons une formation, qui découvre la véritable essence de la société américaine décadente. Nous voulons une formation, qui nous apprenne notre véritable histoire et nous fasse comprendre notre position dans la société d’aujourd’hui.

      Nous croyons en un système d’éducation qui transmette à notre peuple une compréhension de lui-même. Si un quelqu’un ne possède pas une compréhension de soi-même ainsi que de sa position dans la société et le monde, alors il n’a quasiment pas perspective pour comprendre quelque chose d’autre .

      6. Nous voulons que tous les noirs soient libérés du service militaire. Nous pensons que nous, noirs, ne devons pas être obligé à lutter pour la défense d’un gouvernement raciste qui ne nous protège pas.

      Nous ne voulons pas combattre ou tuer des membres d’autres peuples de couleur, qui sont comme nous trompé par le gouvernement raciste blanc. Nous voulons nous défendre contre la coercition et la violence de la police raciste et des militaires racistes, et cela quel que soient les moyens nécessaires [by any means necessary].

      7. Nous voulons l’arrêt immédiat de la brutalité policière et des meurtres de personnes noires. Nous pensons que nous pouvons mettre une fin à la brutalité policière dans nos quartiers noirs, dans la mesure où nous organisons des groupes d’auto-défense noirs, qui se donnent comme tâche de défendre nos communes noires contre l’oppression raciste et la brutalité de la police. Le deuxième amendement de la constitution des Etats-Unis accordent le droit d’avoir des armes sur soi. Nous pensons ainsi que tous les noirs devraient être armés pour l’auto-défense.

      8. Nous voulons la libération de tous les noirs qui sont emprisonnés dans les prisons fédérales, les prisons d’Etat, de canton et de villes ou dans des pénitenciers. Nous pensons que tous les noirs devraient être libéré des nombreux pénitenciers et prisons, parce qu’il ne leur a pas été donné de procès juste et sans parti pris.

      9. Nous voulons que tous les noirs dans les débats judiciaires soient jugé par un jury qui soient leurs égaux ou viennent du même quartier noir, comme le prévoit la constitution des Etats-Unis.

      Nous pensons que les cours de justice devraient s’en tenir à la constitution, afin que soient donné aux noirs des débats judiciaires justes. Le quatorzième amendement de la constitution des Etats-Unis donne à chacun le droit d’être jugé par son semblable, cela signifie du même environnement économique, social, religieux, géographique, du même milieu, de la même histoire et du même environnement racial. Ainsi le tribunal sera obligé de choisir un jury de la communauté d’esprit noire dont provient l’accusé noir. Nous sommes et serons encore exclusivement condamné par un jury blanc, qui n’a aucune compréhension pour " l’homme moyen " du quartier noir .

      10. Nous voulons la terre, le pain, les logements, l’éducation, les habits, la justice et la paix ; et comme but politique important un référendum mené par l’ONU dans toute la colonie noire, auquel seuls les citoyens noirs ont le droit de participer ; ce référendum doit décider de la perspective du peuple noir quant à son destin national.


    Sauf que parmi ce genre de revendications se crée une haine hors norme envers la police qui existait déjà depuis un bon moment, mais le clan à présent soudé magnait le stratagème comme personne. Les flics à l'époque avaient pris en grippe toute la race noire, les soumettant à la pire violence . C'est une rébellion complète que les Black Power viennent à instaurer dans l'État . Sela dégrénera de plus en plus au fur et à mesure que les événements s'intensifiaient , créant une sorte de guérilla entre les BPP et d'autres organisations qui viennent a se former à cause d'eux..



    Le premier adhérent fut Bobby Hutton, 15 ans. " Cela commença ainsi : avec des rassemblements dans la rue, en parlant beaucoup de violence et avec un peu de bagarres à l’intérieur de la communauté d’esprit noire et beaucoup d’enrôlement - personne ne sait combien - dans la rue ". Newton et Seale parlèrent en fait principalement du point 7, celui de l’auto-défense. Ils prônèrent la formation de groupes de 3-4 pour liquider les policiers racistes, lancer des bombes incendiaires et en fait, comme but, la liquidation de l’armée d’occupation blanche.

    Leur première arme fut un fusil M-1 et un pistolet 9mm. Ils reçurent cela d’un révolutionnaire japonais, qui les donnèrent gratuitement (Newton et Seale n’avaient pas d’argent mais persuadé le camarade de le donner afin qu’ils " puissent commencer à préparer le peuple à un combat révolutionnaire ". Ils étudièrent les règles du port d’armes, apprirent le droit quant à ce sujet.

    Ils formèrent une infrastructure organisationnelle : un local au coin de la 56ème rue et de la Grove street, à Oakland fut loué. Le premier janvier 1967 le bureau officiel du parti est ouvert. Fin janvier il y a déjà 25 personnes qui s’y rencontrent. Le parti eut bientôt entre 30 et 40 membres. Le black Panther Party est né.


    l’organisation du BPP

    Voilà quant au programme. Nous avions parlé du local qui avait ouvert. Revenons y. Chaque mercredi soir des cours sont tenus pour la formation politique. Chaque samedi il y a des réunions, où on discute du programme en dix points. On s’entraîne également à l’utilisation des armes.

    L’arsenal grossit de plus en plus, grâce à l’apport des militants ou l’achat. L’argent nécessaire à cela provient de la vente du petit livre rouge de Mao. Achetés à bas prix dans une librairie chinoise de San Francisco ils sont revendus avec bénéfice sur le campus de Berkeley. Les manifestations se révélèrent aussi un bon endroit pour la vente.

    Le petit livre rouge était également utilisé de manière interne comme matériel de formation. Ce qui était central pour les panthères consistait en les passages où Mao traitait de la nécessité de la lutte armée, de son rôle dans la lutte de libération. Comme mot d’ordre pour le Black Panther Party, Newton prit une citation de lui : " la politique c’est la guerre sans effusion de sang, et la guerre c’est la politique avec effusion de sang, c’est la continuation de la politique, mais avec effusion de sang ". Et également : " nous parlerons du pouvoir politique qui est au bout du fusil ".

    Le pouvoir militaire se voit ainsi confié une grande signification quant à la résolution des problèmes des blacks. Partant de l’analyse que les USA est un système défendant ses intérêts par la violence, et rend ainsi absurde les mouvements de droits civiques non-violents et pacifistes, le Black Panther Party tire la conclusion que la violence est nécessaire pour arriver à ses objectifs.








    Mon histoire :

    23 juin 1982 naissance de Jazz Shakur de mon vrais nom. Ma mère accouche de moi dans l'hôpital de Brooklyn . Mon père Joé Shakur n'était ce jour-là pas présent dû au conflit qui régnait à cette époque. Mais ma naissance à peut d'importance comparée au reste, je passerais donc les dix prochaine années pour vous parler de concret et de ce dont je me souviens par mes propres pensés.
    Nous sommes donc en 1992, mes dix ans fêter depuis peu. La vie était comme à Brooklyn à cette époque , maussade, et morose. Les blacks à cette époque formait comme toujours une communauté sélective donc nous faisions partie. La vie n'était pas forcément mieux ici qu'ailleurs mais on se soutenait comme on le pouvait . Le quartier où l'on vivait reflétait la basse catégorie des États Uni et nous le vivions au jour le jour par tout ce qui nous entourais. Ma mère travaillait dans la superette du coin de la rue pendant que mon père s'adonnait à son gang et à se procurer l'argent necessaire à notre survie. Il faisait partie intégrante des blacks Panther avec sa soeur Afeni et Assana. Ils avaient rejoint le mouvement depuis le début et dirigeaient leurs vies comme le reste du gang jusqu'en 1989 date à laquelle le mouvement a subi une attaque des plus violente, tuant Nweton lors d'une bagarre avec un trafiquant . Le clan a alors été plus ou moins démanteler mais dans leurs coeurs certains restait attacher et ancrer au dispositif . Je me souviens des paroles de mon père et des réunions qui se déroulaient chaque mercredi soir sur les actions qu'entreprenait le gang.J'avais été bercer tout le long de ma jeunesse dans un état d'esprit combatif et liée a la rébellion,aux meurtres et a tout dispositif pour mener notre vie à bien . Parfois même aux descentes de flic qui saccageait la maison pour trouver des preuves qui liait mon père à des braquages où à des meurtres. Ma tante avait été inculpé de cent cinquante chefs d'accusations il y a de cela des années mais relâcher par la suite sans trop de dégât sans compter une Assana que je ne connaissais pas et qui elle ,avait pris l'exile depuis bientôt plus de 10 ans a Cuba,donc pour vous dire que les flics nous collais notre famille au basque comme un vieux malabar incrusté. Surveillant chaque fait et geste qu'ils pouvaient faire . Mais si je m'étale sur le sujet je pense que ça ne serait pas très utile le principale étant dit.

    Pour en revenir à moi j'ai progressivement pris partie intégrante du groupe vers l'âge de quinze ans même si les revendications c'étaient plus ou mois tasser mais la rage était installer faisant de moi une guerrière dans l'âme , j'en avais trop vu trop entendu pour n'être qu'une douce fifille respectueuse . C'était à l'époque plus un jeu que du pouvoir mais je n'avais jamais rien envisagé de mieux. On avait alors recrée un groupe de semi-militant faisant comme nos anciens . La rebellion nous avais forgé aux rixes des rues et on s'adonnait à recréer cette tendance qui avait pris un grand pouvoir dans notre communauté . Étant donné que notre statut ne nous permettait pas d'avancer comme les blancs nous entrions dans une spirale dangereuse se servant de ce qu'ont voyait des plus gros gangs des quartiers pour se faire un max de blé et se faire respecter . Composer d'une quinzaine de personnes, nous étions en mixité . Commençant par des petits vols et de la vente de drogue on c'est vite attaquer à plus gros . Vols a mains armées et meurtres avaient peut a peut envahi notre quotidien. J'ai d'ailleurs à l'âge de dix-sept ans a été inculpé pour un des fait énnoncé ci dessus et purgé une peine de dix ans de prison.

    Cours martial le 15 avril 1997 .


    - Mademoiselle Shakur a été reconnue coupable de braquage à main armée avec tentative de meurtre et acte de torture sur les personnes suivantes:

    - Mr Capela Mickael, dirigeant de la banque énoncer dans les faits et Mme Wetherly Jessica employée du service. Les jurés ont rendus leurs verdict et condamne l'accusée à passer les dix prochaines années à la prison de Rikers Island sans aucune possiblité de remise de peine.

    Placer dans un camp pour mineurs à la prison de Rikers jusqu'a ma majorité et transférer par la suite dans une des divisions de l'ile au George Motchan Détention Center ( CMC) pendant huit ans . En ressortant de là-bas j'avais pris un sacré coup de vieux et surtout une haine totale envers la société. La vie pour survivre dans ce milieu avait été dure au début mais mon nom me permit de m'intégrer facilement au crew des blacks présente. J'avais réussi à me forger une réputation de dur et je m'étais appliqué pendant de longues années à être plus ou moins tranquille dans ce trou à rats.
    Pourtant les vielles histoires revenaient toujours par me dépasser n'étant jamais tranquilles des actes que mes familles avaient pu commettre.


    J'avais cependant cru comprendre dans une discussion que les Black Panther avait été reformer officiellement en 2004 d'ailleurs plus inspiré par l'activisme de l'organisation initiale, mais plus nous moins proche des débuts qui l'avaient fait démarrer. La présidente est devenue Shazza Nzingha que j'ai rencontré quelques temps après être sortit d'ici.
    C'est là qu'ont débuté les événements qui m'ont obligé à partir de New York pour sauver ma peau. Le carnage a durer deux ans avant que les attaque ne se forcent et viennent a devenir cahotique.

    Ce soir-là, nous étions préparé à une rixe entre un des gangs qui nous opposait, comme a chaque fois pour une histoire de territoire de drogue et de biture . Prêt à tout pour ne laisser qu'une partie s'en soustraire on avait fait le ravitaillement d'armes auprès d'un revendeur louche qui s'affichait du coté du Bronx . Armée jusqu'aux dents et sans pitié la descente fut exceptionnelle. De chaque partie on devait compter une bonne vingtaine de personnes, tous atteler à arracher la tête de l'autre. La partie avait été défini entre le bouche-à-oreille qui circulait parmi les jeunes des quartiers et la rixe promettait d'être chaud, chacun bien déterminer à éliminer le plus de racaille possible.
    Le tatouage des Black panthers en évidence ont avaient pris en chasse leur quartier en petit groupe se dispersant comme des flics en chasse, pour parvenir a les prendre par surprise . Mais la rencontre fut inévitable et sans que personne ne s'en rend compte les coups de feu partir à une vitesse incroyable. On avait la haine , la rage, et on se la jouait à la Rambo, un peu trop même . Pister par ailleurs par les flics qui avaient été mis au courant des événements, on c'est vite retrouver encercler par une horde de chiens affamés .

    Il y eux de la casse ce soir-là et pas seulement envers nos gangs mais aussi envers cette rasses de galeux qui ont subi une attaque rocambolesque. Des flics tués, des balles perdues et des contrats sur la tête, voilà ce qu'on avait réussi à récolter . Si seulement ses satané poulet n'avait pas mis leur grain de sel ce soir-là je n'en serais peut-être pas là où je suis …
    Obligé de partir d'ici pour survivre il fallait que j'attende que les choses se tassent avant de pouvoir remettre mon nez dans le quartier, je n'étais d'ailleurs pas la seule et sans rien dire pris mes clics et mes claques direction Miami en fugitive. Rechercher dans l'Etat et par les gangs je n'avais pas le choix que d'exquiver la situation.
    Arriver ici incognito, je comptais bien me faire une petite place parmi l'extravagance de cette ville mais ici il faudrait que j'apprenne à tout recommencer .




Pour les connaisseurs du sujet , j'ai bien sur incorporé Jazz dans l'histoire mais si une partie du récit relate la réalité l'autre est bien sur fictive pour inclure le personnage au mouvement.

Derrière votre écran



Prenom ou Surnom :Jazz
Age : /
Comment avez vous connu le forum : Par une amie
Présence sur le forum :
Avis sur le forum : Si je suis là c'est pour une bonne raison
Code du règlement (sous spoiler) :
Spoiler:
 
Poste vacant : Non Exemple de RP :
Spoiler:
 
Avatar : Ciara || Jazz Shakur





Dernière édition par Jazz Shakur le Mer 4 Jan - 19:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megan Klasnic
In law I trust !
avatar

Messages : 3746
Points de Rp : 306
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 30
Localisation : Au commissariat
Emploi/Activité(du perso) : Major de Police

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
8/100  (8/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Ven 30 Déc - 19:46

Bienvenue à Miami. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Ven 30 Déc - 21:36

bienvenu à toi ...
Revenir en haut Aller en bas
Shalyna Parker
Admin ~ Reine du Flood
avatar

Messages : 21387
Points de Rp : 259
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 30
Localisation : Si tu me trouves t'as gagné
Emploi/Activité(du perso) : ma voiture ^^

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Non
Notoriété:
15/100  (15/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Ven 30 Déc - 22:02

Comme dit en Mp perso en attente
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 2:59

Bienvenue à Miami !
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Shakur

avatar

Messages : 93
Points de Rp : 13
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 35
Localisation : Dans une banque .....

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
1/100  (1/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 3:03

Merci à vous
Shalyna c'est donc plus en attente alors Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Tia Okland

avatar

Messages : 535
Points de Rp : 46
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 30
Emploi/Activité(du perso) : Chanteuse et danseuse

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 11:05

Bienvenue à toi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sally Cartwright

avatar

Messages : 216
Points de Rp : 60
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 33


Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
0/0  (0/0)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 14:05

Welcome sista'
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Shakur

avatar

Messages : 93
Points de Rp : 13
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 35
Localisation : Dans une banque .....

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
1/100  (1/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 14:28

Thanks Miss
Revenir en haut Aller en bas
Mallyra Warner

avatar

Messages : 357
Points de Rp : 47
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 30
Localisation : N'importe ou temps que je trouve ce que je veux
Emploi/Activité(du perso) : Danseuse / Vendeuse

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
3/100  (3/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 15:35

Bienvenue miss bon courage pour la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Shalyna Parker
Admin ~ Reine du Flood
avatar

Messages : 21387
Points de Rp : 259
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 30
Localisation : Si tu me trouves t'as gagné
Emploi/Activité(du perso) : ma voiture ^^

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Non
Notoriété:
15/100  (15/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 16:07

oui oui c'est réglé Wink

tu as tout le week end pour faire ta fiche, avec le nouvel an, je ne pourrais la lire que l'année prochaine (lundi Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Shakur

avatar

Messages : 93
Points de Rp : 13
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 35
Localisation : Dans une banque .....

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
1/100  (1/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 16:09

Vu qu'il y'a du boulot dessus je ne l'aurais peut être pas fini lundi alors sa ne me dérange pas.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Maria Ramirez
Dangerous but very irresitible driver
avatar

Messages : 8127
Points de Rp : 211
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 32

Emploi/Activité(du perso) : Mécano

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Non
Notoriété:
10/100  (10/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Sam 31 Déc - 16:11

Bienvenu miss
Revenir en haut Aller en bas
Shalyna Parker
Admin ~ Reine du Flood
avatar

Messages : 21387
Points de Rp : 259
Date d'inscription : 25/08/2009
Age : 30
Localisation : Si tu me trouves t'as gagné
Emploi/Activité(du perso) : ma voiture ^^

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Non
Notoriété:
15/100  (15/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Mer 4 Jan - 12:22

Validée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Jazz Shakur

avatar

Messages : 93
Points de Rp : 13
Date d'inscription : 30/12/2011
Age : 35
Localisation : Dans une banque .....

Feuille de personnage
Disponible pour RP?: Oui
Notoriété:
1/100  (1/100)
Liens/Relations:

MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    Mer 4 Jan - 12:26

Youpi :431134:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One Black panther in Miami    

Revenir en haut Aller en bas
 

One Black panther in Miami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zero Limit :: La paperasse :: Les Personnages-